GOsa : PDC

De wikiGite

GOsa² est un outil d’administration sous GPL, écrit en PHP et conçu pour administrer les comptes et les systèmes dans un arbre LDAP. Une série d’extensions existe déjà de base pour la gestion des personnes, des systèmes, des logiciels.

But :
Monter un contreur de domaine sous linux.Gosa² permet au client de créer et de modifier facilement les utilisateurs et les groupes via une interface web simple

Installation

Installation de ldap

aptitude install slapd db4.8-util ldap-utils
/etc/init.d/slapd stop


Installation de samba

aptitude install samba smbfs samba-client smbldap-tools


Installation de gosa

Ajouter le dépot dans /etc/apt/sources.list

#Gosa
deb http://oss.gonicus.de/pub/gosa/debian-squeeze/ ./

Puis installer les paquets :

aptitude update
aptitude install gosa gosa-schema gosa-help-fr gosa-plugin-samba gosa-plugin-systems

Configuration de ldap

Ajouter les schemas de samba et gosa :

vim /etc/ldap/convert-file.conf

# Configuration globale
include /etc/ldap/schema/core.schema
include /etc/ldap/schema/cosine.schema
include /etc/ldap/schema/inetorgperson.schema
include /etc/ldap/schema/nis.schema
#for gosa
include /etc/ldap/schema/gosa/gosystem.schema
include /etc/ldap/schema/gosa/gofon.schema
include /etc/ldap/schema/gosa/goto.schema
include /etc/ldap/schema/gosa/goto-mime.schema
include /etc/ldap/schema/gosa/gofax.schema
include /etc/ldap/schema/gosa/goserver.schema
include /etc/ldap/schema/gosa/samba3.schema
include /etc/ldap/schema/gosa/gosa-samba3.schema


Convertir les schemas :

 mkdir /tmp/ldif_output
 slapcat -f /etc/ldap/convert-file.conf -F /tmp/ldif_output -n0 -s ""
 rm /etc/ldap/slapd.d/cn=config/cn=schema/*
 cp /tmp/ldif_output/cn\=config/cn\=schema/* /etc/ldap/slapd.d/cn\=config/cn\=schema/
 chown openldap:openldap /etc/ldap/slapd.d/cn=config/cn=schema/*


NSS et PAM

Installation

Sur le poste qui acceptera des comptes gérés par LDAP, nous installons en premier les outils utiles à leurs communications.

aptitude install libnss-ldap

cela ammene à configurer 2 paquets libnss-ldap et libpam-ldap.

Identifiant uniforme de ressource (« URI ») du serveur LDAP : ldap://127.0.0.1
Nom distinctif (DN) de la base de recherche : dc=systea,dc=local
Version de LDAP à utiliser : 3
Compte LDAP pour le superutilisateur (« root ») : cn=admin,dc=systea,dc=local


Dans les 2 fichiers suivants :

vim /etc/libnss-ldap.conf 
vim /etc/pam_ldap.conf
  • Décommenter la ligne : host 127.0.0.1

Configuration de NSS

vim /etc/nsswitch.conf

Ajouter la reférence à ldap :

passwd:         compat ldap
group:          compat ldap
shadow:         compat ldap

Configuration de PAM

source : http://wiki.debian.org/LDAP/PAM


mv /etc/pam.d/common-account /etc/pam.d/common-account.bk

vim /etc/pam.d/common-account

account     sufficient    pam_ldap.so
account     required      pam_unix.so
account     sufficient    pam_succeed_if.so
account     required      pam_permit.so


mv /etc/pam.d/common-auth /etc/pam.d/common-auth.bk

vim /etc/pam.d/common-auth

auth    sufficient      pam_ldap.so use_first_pass
auth    sufficient      pam_unix.so nullok_secure
auth    requisite       pam_succeed_if.so
auth    required        pam_deny.so


mv /etc/pam.d/common-password /etc/pam.d/common-password.bk

vim /etc/pam.d/common-password

password    sufficient    pam_ldap.so
password    sufficient    pam_unix.so md5 obscure min=4 max=8   nullok try_first_pass
password    required      pam_deny.so


mv /etc/pam.d/common-session /etc/pam.d/common-session.bk

vim /etc/pam.d/common-session

session     required      pam_limits.so
session     required      pam_unix.so
session     optional      pam_ldap.so

Création auto de /home

Pour la création automatique du répertoire lorsque qu'un utilisateur se connecte avec un compte unix se trouvant dans l'annuaire, Ajouter dans /etc/pam.d/common-session :

session     required      pam_mkhomedir.so skel=/etc/skel umask=0022


samba

Si besoin d'une interface pour gerer les partages :

apt-get install swat

Configuration de smbldap-tools

cd /etc/smbldap-tools
vim smbldap_bind.conf
masterDN="cn=admin,dc=systea,dc=local"
masterPw="MDPADMINLDAP"
slaveDN="cn=admin,dc=systea,dc=local"
slavePw="MDPADMINLDAP"

Récuperer le localSID du serveur. A mettre dans smbldap.conf

net getlocalsid
vim smbldap.conf
SID="S-1-5-21-2656711195-2971921737-1932468485"
masterLDAP="127.0.0.1"
masterPort="389"
ldap admin dn =cn=admin,dc=systea,dc=local
ldapTLS="0"
suffix="dc=systea,dc=local"
usersdn="ou=people,${suffix}"
computersdn="ou=computers,${suffix}"
groupsdn="ou=groups,${suffix}"
idmapdn="ou=Idmap,${suffix}"
sambaUnixIdPooldn="sambaDomainName=SYSTEA,${suffix}"
scope="sub"
hash_encrypt="SSHA"
crypt_salt_format="%s"
userLoginShell="/bin/false"
userHome="/home/%U"
userHomeDirectoryMode="700"
userGecos="System User"
defaultUserGid="513"
defaultComputerGid="515"
skeletonDir="/etc/skel"
#Les mots de passe expirent dans 10ans
defaultMaxPasswordAge="3650"
 
with_smbpasswd="0"
smbpasswd="/usr/bin/smbpasswd"
 
with_slappasswd="0"
slappasswd="/usr/sbin/slappasswd"

Donner les bons droit aux fichiers :

chmod 0644 /etc/smbldap-tools/smbldap.conf
chmod 0600 /etc/smbldap-tools/smbldap_bind.conf


Configuration de samba

Éditer le fichier smb.conf pour paramétrer les connexions à notre annuaire LDAP:

vim /etc/samba/smb.conf
##PDC##
[global]
## identification du serveur ##
 # nom du domaine
 workgroup = SYSTEA
 # nom du serveur dans le domain
 netbios name = GOSA-DEBIAN
 # description qui sera affichée chez les clients
 server string = Serveur Samba %v sur %L
 
## controleur de domaine ##
 # les clients peuvent s'authentifier sur ce serveur
 domain logons = Yes
 # le serveur fait office de serveur wins
 wins support = Yes
 
 # ce serveur sera toujours le serveur maitre avec un
 # niveau de 255, les produits
 # microsoft doivent être au alentour de 70 au maximum
 os level = 77
 # tiens à jour la liste de toutes les machines du domaine
 # ce role doit etre accordé à la machine qui agit en
 # tant que PDC
 domain master = yes
 # ce serveur est le serveur de son sous reseau
 local master = yes
 # astuce pour etre certain de devenir le local
 # master browser de son sous reseau
 prefered master = yes
 # l'authentification est faite sur cette machine
 security = user
 # les mot de passe sont cryptés
 encrypt passwords = true
 # authorise les clients à synchroniser leur horloge
 time server = yes
 host msdfs = yes
 # augmente les performance tcp/ip
 socket options = TCP_NODELAY SO_RCVBUF=8192 SO_SNDBUF=8192
 # methode de resolution des noms
 name resolve order = wins hosts bcast
 
 dns proxy = no
 hosts allow = 192.168. 127.0.0
 
## journalisation ##
 # niveau de log
 log level = 2
 # le log se fait par machine
 log file = /var/log/samba/log.%m
 # taille maximum d'un fichier de log
 max log size = 1000
 # horodatage des actions loggées
 debug timestamp = yes
 
## option concernant les fichiers ##
 guest account = nobody
 printing = cups
 printcap name = cups
 
 # oplock
 oplocks = No
 level2 oplocks = No
 kernel oplocks = No
 
 
 # fichier cache
 hide files = /desktop.ini/ntuser.ini/NTUSER.*/
 hide dot files = yes
 
 # option pour la casse des noms de fichiers
 case sensitive = No
 default case = lower
 preserve case = yes
 short preserve case = Yes
 # Table d'encodage des caractères (le même que sous windows)
 Unix Charset = ISO8859-15 
 
## options LDAP ##
 passdb backend = ldapsam:ldap://127.0.0.1
 ldap suffix = dc=systea,dc=local
 ldap machine suffix = ou=computers
 ldap user suffix = ou=people
 ldap group suffix = ou=groups
 ldap admin dn = "cn=admin,dc=systea,dc=local"
 ldap ssl = off 
 ldap passwd sync = Yes
 enable privileges = Yes
 
## profile et logon ##
 logon path =
 logon home =
#On peut commenter les 2lignes ci-dessus et décommenter 
#les 4 lignes ci-dessous pour que tous les utilisateurs
#aient un profil itinérant. Gosa permet une configuration différente par utilisateur. 
 ;logon path = \\%L\profiles\%U
 ;logon drive = P:
 ;logon home = \\%L\%U
 # script à executer lorsque un utilisateur se connecte
 ;logon script = logon.bat
 
 template shell = /bin/false
 winbind use default domain = Yes
 nt acl support = Yes
 dos filemode= yes
 msdfs root = Yes
 
## SMBLDAP-TOOLS ## 
 add user script = /usr/sbin/smbldap-useradd -m "%u"
 add machine script = /usr/sbin/smbldap-useradd -t 30 -w "%u"
 add group script = /usr/sbin/smbldap-groupadd -p "%g"
 add user to group script = /usr/sbin/smbldap-groupmod -m "%u" "%g"
 delete user script = /usr/sbin/smbldap-userdel "%u"
 delete group script = /usr/sbin/smbldap-groupdel "%g"
 delete user from group script = /usr/sbin/smbldap-groupmod -x "%u" "%g"
 set primary group script = /usr/sbin/smbldap-usermod -g "%g" "%u"
 passwd program = /usr/sbin/smbldap-passwd -u %u
 
 
[netlogon]
 comment = Network Logon Service
 path = /home/netlogon
 guest ok = yes
 writable = no
 browseable = no
 
[profiles]
 path = /home/export/profile
 browseable = no
 writable =yes
 profile acls = yes
 create mask = 0700
 directory mask = 0700
 guest ok = yes
 
[compta]
 comment = Partage Compta
 path = /home/compta
 valid users = @gr_compta
 read only = No
 browseable = yes
 writable = yes
 
[homes]
 comment = Répertoire personnel de %U 
 valid users = %S
 create mask = 0700
 directory mask = 0700
 browseable = No
 writable = yes
 
[Commun]
 comment = Repertoire commun
 browseable = Yes
 writeable = Yes
 public = yes
 path = /home/Commun

Ne pas oblier de donner le mot de passe LDAP à samba :

smbpasswd -w MDPLDAPADMIN


Création des repertoires :

   /home/netlogon : Contient les éventuels scripts qui sont éxécutés à chaque connexion d'un utilisateur (.bat)
   /home/export/profile : Contient les profils windows de chaque utilisateur, ils sont créés automatiquement pour les nouveaux


   /home/Commun : Partage commun à tous les utilisateurs du domaine
   /home/lenomdelutilisateur : Répertoire personnel de l'utilisateur


Création des répertoires:

mkdir -p /home/netlogon
mkdir -p /home/export/profile
mkdir -p /home/Commun


Démmarer ldap :

/etc/init.d/slapd start

Puis peupler l'annuaire :

smbldap-populate -a root

Redémararer le serveur (conseillé) ou relancer les daemons :

/etc/init.d/slapd stop
/etc/init.d/samba restart
/etc/init.d/slapd start

Apache

Gosa

http://IPSERVEUR/gosa

Configuration

Creer le dossier :

mkdir /etc/gosa/vacation
chmod 777 /etc/gosa/vacation/

Dans l'interface web de gosa dans préférence séléctionner toutes les propriétés et modifier :

SambaSID : SID du PDC
accountPrimaryAttribute : uid à la place de cn
sambaMachineAccountRDN : cn=computers,


Création d’un compte utilisateur

creer utilisateur et activer l'extension UNIX

Dans l'onglet samba cocher la case le compte n'expire jamais

ACL

Verification

Vérifier que le noyau supporte les ACL :

cat /boot/config-2.6.32-5-amd64 | grep _ACL

Si la commande renvoi ceci, le noyau les supporte:

CONFIG_EXT3_FS_POSIX_ACL=y
CONFIG_EXT4_FS_POSIX_ACL=y

Installation

Installer les ACL :

aptitude install acl

Les partages réseau se trouvant dans /home ajouter acl aux options de montage :

UUID=546c1046-0cd1-46a3-acd3-fb5e39286436 /home           ext4    defaults,acl        0       2

Redémarrer ou taper:

mount -o defaults,acl /dev/md3


Vérification :

mount -t ext4 
/dev/md2 on / type ext4 (rw,errors=remount-ro)
/dev/md3 on /home type ext4 (rw,acl)


Les lignes suivantes, à mettre dans smb.conf, permettent d'activer les ACL dans les partages SAMBA :

nt acl support = yes
dos filemode= yes

Ajout dans le domaine

Linux

net join -S IPCONTROLEURDEDOMAINE -U UTLISATEUR

Windows 7

Avant l'entrée dans le domaine

Ajouter les clef de registre :

[HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\LanmanWorkstation\Parameters]
 "DomainCompatibilityMode"=dword:00000001
 "DNSNameResolutionRequired"=dword:00000000

La methode la plus simple est de créer un fichier finissant par .reg et d'ajouter au debut :

Windows Registry Editor Version 5.00


Redemarer la machine avant de se connecter au domaine.


Problèmes

Le démarage de la session d'un utilisateur du domaine est relativement long. Pour y remedier :
Lancer gpedit.msc.

  Configuration de l'ordinateur
  Modèles d'administration
  Système
  Profil des utilisateurs
  Définir le temps d'attente maximum pour le réseau si un utilisateur a un profil utilisateur ou un répertoire d'acceuil distant itinérant
  Définir à 0 secondes

Créer un répertoire personnel pour chaque utilisateur lors d'une ouverture de session

http://damstux.free.fr/wiki/index.php?title=Tips_Samba_LDAP

Dans la section [homes] de smb.conf

on ajoute:

/usr/local/sbin/mkhomedir.sh %U


La section doit donc ressembler à ça :

[homes]
comment = Répertoire personnel de %U 
valid users = %S
create mask = 0700
directory mask = 0700
root preexec = /usr/local/sbin/mkhomedir.sh %U
browseable = No
writable = yes


Ensuite on créé le fichier /usr/local/sbin/mkhomedir.sh

#!/bin/bash
 if [ ! -e /home/$1 ]; then
 mkdir /home/$1
 chown $1:"Domain Users" /home/$1
 chmod 700 /home/$1
 fi
 exit 0

On donne ensuite les droits:

chown root:root /usr/local/sbin/mkhomedir.sh
chmod +x /usr/local/sbin/mkhomedir.sh

TIPS

Scripts de démarage

vim compta.bat

 @echo off
 if not exist "P:\" net use P: \\gosa-debian\compta /persistent:yes
 if not exist "V:\" net use V: \\gosa-debian\commun /persistent:yes
aptitude install dos2unix

Puis :

unix2dos compta.bat

test

testparm : test le fichier smb.conf
pdbedit -L : lister les uilisateurs se trouvant dans la base samba
pdbedit -L -v -u USERGOSA
smbclient -U pbrun //192.168.37.153/pbrun
smbldap-groupshow gr_compta (au niveau samba)
getent passwd, getent group (au niveau unix)
smbldap-userlist : liste des utilisateurs 
smbldap-usershow UTILISATEUR : voir les informations sur un utilisateur

reférences

http://doc.fedora-fr.org/wiki/Configuration_d%27un_serveur_d%27authentification_Openldap_Samba : fedora samba ldap
https://oss.gonicus.de/labs/gosa/wiki/DocumentationInstallingPluginInstallation : documentaion de gosa
http://damstux.free.fr/wiki/index.php?title=PDC_Samba_LDAP : samba ldap pdc
http://monblog.system-linux.net/blog/2008/11/04/creer-un-controleur-principal-de-domaine-avec-samba-et-un-annuaire-ldap/comment-page-2/#comment-4261 : samba ldap pdc